Spreading information all over the Net

La Semeuse
AdmiNet > Au sujet de > Peut-on se fier à AdmiNet ?

  L'Histoire d'AdmiNet
Le Journal Officiel
La déclaration de Sarrebruck
Le PAGSI
banner
"Nous devons être plus ambitieux dans l'application du principe de gratuité de l'accès aux données publiques."
[Laurent Fabius, 4 décembre 1998]

Peut-on se fier à AdmiNet ?

Les usagers du service AdmiNet se demandent parfois si ce site est sérieux. Le texte ci-après voudrait les rassurer.

1/ AdmiNet n'est pas un service officiel

AdmiNet n'est pas un service officiel de l'Administration Française.

Mais il en est suffisamment proche pour être capable de s'alimenter aux meilleures sources et il est souvent le premier à diffuser des textes officiels importants, comme les textes de lois ou même, pour prendre un exemple récent, le plan Juppé de réforme de la protection sociale.

En l'état actuel des choses, et pour longtemps encore sans doute, AdmiNet ne saurait se substituer à la seule source véritablement officielle que constitue le Journal Officiel de la République Française, dont les photocopies authentiques font seules foi devant les tribunaux.

Mais il est commode de disposer de ces textes par voie télématique plutôt que d'attendre qu'ils arrivent par la poste aérienne ou la valise diplomatique, et leur format électronique permet de les recopier sans les risques d'erreur que comporte une reprise dactylographique.

Pourquoi n'existe-t-il pas un véritable site officiel du gouvernement français sur Internet ? Parce que comme beaucoup d'autres, les autorités de notre pays ne se sont convaincues que récemment de l'intérêt que ce réseau présente comme vecteur de communication. Plusieurs ministères s'y sont aventurés, ou vont le faire, avec des bonheurs divers, et on peut parier sans grand risque qu'à brève échéance, des services officiels tels que le SID (Premier Ministre) ou la Documentation Française, vont prendre les choses en main avec le sérieux digne d'une Grande Administration.

2/ AdmiNet n'est pas un fourre-tout

Par la diversité de ses contenus, essentiellement d'ailleurs des pointeurs vers d'autres sites, AdmiNet peut donner l'impression d'un foisonnement désordonné.

Il est vrai que son développement, encore jeune et réalisé avec des moyens extrêmement modestes, peut sembler fragile, hésitant et mal assuré. Mais n'est-ce pas le cas de toute jeune plante qui cherche le soleil au travers d'une épaisse forêt vierge ?

Pourtant une observation plus précise montrerait que la démarche est tout à fait délibérée et rationnelle. Toutes les informations y sont datées, et leurs sources sont toujours citées avec un maximum de précision. L'information anonyme y est systématiquement évitée, et l'esprit de la "Netiquette" y est scrupuleusement respecté.

Peuple gaulois par son origine, la France n'a aucune leçon à donner aux autres en ce domaine avec sa triste expérience du minitel rose, laquelle risque d'ailleurs de faire du tort par contagion à l'image d'Internet, où l'on déteste les pseudonymes et où l'on se méfie instinctivement des informations d'origine mal identifiée.

Certes, une certaine liberté d'expression règne dans AdmiNet, à l'image d'Internet dans son ensemble. Mais avez-vous remarqué qu'une sélection discrète est effectuée, à l'image de ce que ferait n'importe quel père de famille soucieux de l'éducation de ses enfants ?

Regardons par comparaison le spectacle offert par un kiosque à journaux en France. Le pire y côtoie le meilleur, et les déviations les plus triviales sont étalées pour tenter les regards. Pourtant les gens y sont très bien habitués et savent y trouver leur lecture favorite.

Peu de pays dans le monde sont suffisamment respectueux des libertés individuelles pour offrir au lecteur une telle diversité. Et dans les autres, on rêve souvent... d'émigrer vers la France.

Christian Scherer
Janvier 1996

Copyright. ©1995-2007 AdmiNet. All rights reserved
Logo : E. Rougé - Partners : fr be by gl
URL : http://adminet.com/fier.html
Top of page
Feedback
(Last update : Mon, 26 Mar 2007)