Spreading information all over the Net

La Semeuse
AdmiNet > Au sujet de > l'Histoire d'AdmiNet

AdmiNet Inc.

L'histoire d'AdmiNet

goov.fr
AdmiRoutes
L'histoire d'AdmiNet méritera un jour d'être écrite.

Voici quelques endroits où vous pouvez trouver des éléments :

Savez-vous qu'au début de l'année 1996, AdmiNet a failli disparaître ? En fait, l'avenir d'AdmiNet ne peut être assuré que par l'intérêt que ses utilisateurs lui portent.

AdmiNet est né au début de l'année 1995 (voir le faire-part de naissance) avec comme objectif de diffuser sur internet des informations d'intérêt général que le gouvernement interdisait à ses représentations diplomatiques de diffuser sur ce medium.

Malheureusement, au début de 1996, une vive polémique a éclaté, au motif que AdmiNet avait entrepris de diffuser gratuitement jour après jour le contenu du Journal Officiel, alors qu'une société privée venait d'obtenir du Secrétariat Général du Gouvernement une concession lui donnant l'exclusivité d'une diffusion payante.

Seules une campagne d'opinion (Libération, puis Le Monde) et une courageuse intervention parlementaire de Jean-Marie Rausch auprès du gouvernement ont permis d'éviter la disparition pure et simple du projet AdmiNet.

Grâce à Franck Borotra, ministre le l'Industrie, les techniques qui ont permis de lancer AdmiNet sont reprises pour créer le site Evariste, destiné à encourager l'innovation et au tranfert de technologies, selon une décision du premier ministre Alain Juppé.

Depuis la fin de 1996, AdmiNet a quitté l'Ecole des Mines de Paris, à qui il voue une éternelle reconnaissance, pour essayer de voler de ses propres ailes. Merci à Gladys, Nadine, Janice, Valérie, Annie, Robert, Jean-Paul, Michel, Dominique, Jérôme, Sébastien, Serge, Xavier, Pierre-Edouard, Jean-Marc et les autres, sans le soutien desquels rien n'aurait été possible !

L'ancienne adresse URL d'AdmiNet à l'ENSMP http://emnps.net/adminet/ a disparu au début de 1997 et vous devez la remplacer par http://www.admi.net/ dans tous vos répertoires. Pour nos amis américains, AdmiNet avait obtenu un miroir à l'adresse http://adminet.reseaubec.com/ grâce à la cyberhospitalité québecoise.

Vous pouvez à présent utiliser indifféremment http://www.adminet.com/ , http://www.admi.net , ou http://www.adminet.org/, qui sont les adresses définitives et principales d'AdmiNet.

Fin décembfe 2013, tous les serveurs hébergeant AdmiNet et ses amis ont étés victimes d'une cyberattaque. Le problème a été réglé, mais depuis mi-janvier 2014, ils ont été mis injustement en liste noire par certains antivirus (dont Avast).

Pour continuer a vivre, AdmiNet va avoir besoin soit d'un généreux mécène (avis aux amateurs) ou plus prosaiquement de recettes de publicité, comme tout le monde.

Si vous désirez vous impliquer personnellement dans le fonctionnement d'AdmiNet, rejoignez notre équipe !

Join us !

Grâce aux efforts de l'Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris et du service LégiFrance, il est possible de consulter le contenu du Journal Officiel de la République Française en texte intégral, avec moteur de recherche et système d'abonnement sélectif à l'adresse http://www.admi.net/jo.

Parallèlement, AdmiNet rejoignait d'autres initiatives semblables au sein du groupement WebEurope.

Vous pouvez demander à participer au Club des Amis d'AdmiNet, qui se réunit de temps en temps le vendredi dans un CyberCafé parisien.

Début 1999, AdmiNet participe au lancement de plusieurs grandes opérations :

Certains spécialistes commencent à se pencher sur l'histoire d'AdmiNet. Lire par exemple :

Fin avril 2000, AdmiNet est confronté à sa deuxième crise de croissance: son trafic a tellement augmenté que les hébergeurs gratuits de adminet.com et de admi.net jettent l'éponge, et prient AdmiNet d'aller trouver ailleurs un hébergement payant, aux conditions du marché.

Ainsi adminet.com émigre en Amérique du Nord, tandis que de courageux partenaires créent un "adminet.fr".

AdmiNet a lancé en septembre 2000 scrutin.org, plateforme d'observation des élections en France, en coopération avec un opérateur de TV sur le Web.

Mi-septembre 2000, AdmiNet entreprend la refonte de sa charte graphique, suivant un concept de VebLog.

Le 18 septembre, la machine principale qui héberge admi.net déménage de Fontainebleau à Nanterre.

Le 8 mars 2001, AdmiNet rencontre Ted Nelson, le génial inventeur de Xanadu.

En mai 2001, création du Wiki d'AdmiNet.

Le lundi 21 mai 2001, en coopération avec le site allemand politik-digital.de AdmiNet lance politique-digitale.fr plateforme d'observation de la vie politique française, qui prend la suite de scrutin.org et de LaFranceElectorale.com [le communiqué]

Le vendredi 5 octobre 2001, AdmiNet adopte un nouveau logotype, créé par LiLi K

Le mercredi 16 janvier 2002, AdmiNet et Auracom créent ensemble le site goov.org, véritable observatoire des sites du gouvernement et des institutions françaises, comportant un répertoire et une liste, réactualisée toutes les eux heures, des principales nouveautés de ces sites. [le communiqué]

Le 1er avril 2003, www.adminet.com est classé au 81ème rang selon VUmetrix

Le 17 juin 2003, Henri Plagnol, Secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat, remet la médaille du mérite au créateur d'AdmiNet

Le 26 mai 2003, lancement de la version Plone d'AdmiNet.

Le 23 janvier 2004, le club CAWA et le Club de l'Arche organisent ensemble les premiers voeux de l'internet avec remise des e-Toiles d'Or

Le 3 janvier 2005, lancement du blog d'Adminet-France

Le 21 janvier 2005, deuxième édition de la cérémonie des Voeux de l'Internet

Le 24 août 2005, lancement de adminet.tv, outil de diffusion de videos sur le web et en P2P

Le 12 avril 2006, lancement du blog CAWA

Le 23 août 2006, AdmiNet est victime d'un cybersquatter qui s'approprie les domaines adminet.it, adminet.es, adminet.ru, adminet.eu ...

le 19 octobre 2006, AdmiNet s'implante au Groenland.

le 21 octobre 2006, Lancement du YahooGroup "cawa-adminet"

le 22 mars 2007, AdmiNet adopte un nouveau logo

le 2 avril 2007, Lancement de AdmiNet Europe

le 6 juillet 2007, le Journal officiel annonce l'entrée de Georges-André Silber, membre de l'équipe qui a développé AdmiNet-JO, au sein du comité du service public de la diffusion du droit par l'internet (SPDDI)

le 21 septembre 2007, AdmiNet est l'invité d'honneur du EDV-Gerichtstag, rassemblement des juristes allemands, intéressés par l'expérience française de diffusion des textes officiels par internet.

En janvier 2008, lancement par AdmiNet-France de GouvActu, agrégateur de flux RSS gouvernementaux et territoriaux, suivi en mars par sitesdecampagne.adminet.fr, agrégateur des sites de campagne relatifs aux Elections Municipales 2008

Le 16 juillet 2008, lancement de Admipedia le wiki administratif et citoyen

le 31 octobre 2008, le domaine "pirate" adminet.ca a été suspendu par les autorités canadiennes (CIRA)

  • Fin 2009, Journal Officiel et l'Ecole des Mines unissent leurs forces pour créer Legimobile.

  • Le 12 janvier 2010, la DILA (Direction de l'information légale et administrative) est officiellement créée, pour succéder à la D.J.O et à la Documentation française

  • Le 16 mai 2010, la machine historique qui hébergeait les principaux robots qui animaient le site AdmiNet a rendu définitivement l'âme, et ne sera pas remplacée.

  • En novembre 2014, une version virtuelle d'AdmiNet est installée dans le Cloud

  • Le 24 mars 2015, Manuel Valls confirme la fin du Journal officiel “papier” pour 2016 (acteurspublics)

  • LOI organique n° 2015-1712 du 22 décembre 2015 portant dématérialisation du Journal officiel de la République française
  • LOI n° 2015-1713 du 22 décembre 2015 portant dématérialisation du Journal officiel de la République française
  • Décret n° 2015-1717 du 22 décembre 2015 relatif à la dématérialisation du Journal officiel de la République française

    Le trafic d'AdmiNet, vu par Alexa®


    Press-Book

    Copyright. ©1995-2016 AdmiNet. All rights reserved
    Logos : E. Rougé & A. Ventura - Partners : blog fr be by gl eu tv Beware of fake Adminet
    URL : http://admi.net/histoire.html
      Top of page
    Feedback
    (Last update : Tue, Oct 4, 2016)